Menu
Modèles
Menu
Porsche - Une performance électrisante

Une performance électrisante

Consommation/Émissions* Panamera 4 E-Hybrid: Cycle mixte (l/100 km) 2,5; Emission CO2 g/km** (cycle mixte) 56; Consommation électrique en cycle mixte, en kWh/100 km 15,9.

Le champion du monde Brendon Hartley et la Panamera 4 E-Hybrid.
Lieu : circuit Porsche certifié par la FIA, Leipzig.

La nouvelle Panamera 4 E-Hybrid. Un modèle taillé pour le circuit. Et pour le chemin qui y mène. Une automobile pour celles et ceux qui attachent beaucoup de valeur au plaisir de conduire. Nous testons la nouvelle génération dans les situations extrêmes de conduite dynamique, avec au volant un professionnel prêt à repousser les limites. Notre pilote d'usine, Brendon Hartley, l'emmène sur le circuit. Et ce parcours lui permet de se faire une idée très précise du véhicule.

Sur le banc d'essai.
Le conducteur : Brendon Hartley (28 ans), né à Palmerston, en Nouvelle-Zélande. Prend le départ pour la première fois en 2014 pour Porsche à l'occasion du Championnat du monde d’endurance FIA au volant du prototype LMP1 919 Hybrid. Remporte le titre de champion du monde en 2015, en trio avec Webber et Bernhard. En 2017, victoire au classement général au Mans.

« Aujourd'hui, quand on parle de se déplacer, il s'agit surtout de parvenir à destination. Ce que moi j'aime dans les modèles sport, c'est qu'ils se concentrent sur le plaisir de la conduite. »

[+]

Le parcours : c'est ici que chacun vient pour tester ses limites. À l'ombre du centre clientèle de Leipzig se trouve le circuit Porsche certifié par la FIA. En faire le tour, c'est se lancer dans un voyage autour du monde : certains virages s'inspirent de ceux des circuits légendaires du sport automobile. De Spa à Monza. De Laguna Seca à Monte Carlo. Du circuit de Sebring à celui de Nürburgring. Ce circuit, spectaculaire et exigeant, est un défi pour la voiture et son conducteur. C'est un parcours sur lequel on apprend à connaître la nature et les performances de sa voiture de sport. Il semble taillé sur mesure pour notre pilote et la nouvelle Panamera 4 E-Hybrid.

Le plaisir de conduire à l'état pur, à en avoir des frissons.
En tant que pilote de course professionnel, le circuit est également pour Brendon Hartley synonyme d'entraînements sans relâche et d'une lutte de chaque seconde. Aujourd'hui, le champion du monde des courses d'endurance peut tout simplement apprécier le plaisir de conduire en testant le côté sportif de la nouvelle Panamera 4 E-Hybrid.

« La nouvelle Panamera 4 E-Hybrid est exceptionnellement confortable et amène le sourire aux lèvres de n'importe qui. »

Par rapport à sa devancière, la nouvelle Panamera 4 E-Hybrid a fait l'objet de gros changements. Hartley est impressionné par l'amélioration des performances et la maniabilité du véhicule. Il est conquis dès la première courbe. « J'obtiens avec la Panamera 4 E-Hybrid la même réaction qu'avec une voiture de course » dit-il, séduit. Et il en a des frissons. Comme pour chaque Porsche, il apprécie le caractère sportif et dynamique du véhicule qui s'exprime pleinement sur le circuit. Et le confort lors du trajet pour rentrer chez soi. Il aime aussi, avec la Panamera, pouvoir partager le plaisir de la conduite avec trois autres personnes. Et il l'admet : « En situation extrême de conduite dynamique, on oublie qu'il s'agit d'une berline de luxe avec des passagers assis à l'arrière. »

[+]
[+]

« La Panamera 4 E-Hybrid est particulièrement à l'aise sur le circuit. »

À la pointe du progrès.
« C'est formidable de vivre en action le transfert de technologie de la Porsche 919 Hybrid, que nous avons développée en collaboration avec la famille Porsche », s'enthousiasme Hartley à propos de la Panamera 4 E-Hybrid. Le développement de nouvelles technologies représente pour lui l'un des aspects les plus passionnants du projet LMP1. C'est d'autant plus beau de la voir ensuite sur la route. Au tout début, Brendon devait lui-même se laisser convaincre par les performances d'une voiture de course hybride. Et il ne laisse aujourd'hui aucun doute quant à la sportivité de la nouvelle Panamera 4 E-Hybrid : « Contrairement à la crainte qu'une motorisation hybride n'amoindrisse les sensations de conduite, celle-ci les enrichit plutôt. » Les passionnés de voitures de sport vont l'adorer, c'est pour lui une certitude.

« Le moteur électrique délivre une puissance réelle, pure, qui est disponible immédiatement. » La réactivité, les performances globales, le comportement de la direction : pour le pilote de course, tout dans la nouvelle Panamera 4 E-Hybrid est un appel au sport automobile et à la course. « Les deux cœurs, du moteur thermique et du moteur électrique, battent en parfaite harmonie », déclare Brendon.

En ce qui concerne l'enchaînement droite-gauche du S de Suzuka, à une vitesse plus rapide, le véhicule convainc par son équilibre parfait. Le système de régulation du châssis pour une stabilisation antiroulis active, ou Porsche Dynamic Chassis Control Sport (PDDC Sport), détecte l'inclinaison latérale dès l'abord d'un virage pour mieux la réduire.

La maîtrise des situations de conduite extrêmes est un jeu d'enfant pour la Panamera. Tout comme celle du virage Bus Stop du circuit belge de Spa. La chicane gauche-droite-gauche exige de l'audace et de la perfection. Brendon est ravi par la façon dont le véhicule, pour une berline de luxe 4 portes, vient à bout du changement de direction. Le spectaculaire virage Corkscrew de Laguna Seca se dresse dans la partie centrale du circuit : avec sa pente à 12 % et son absence de visibilité, il exige une aptitude dynamique maximale et un réel talent de pilotage. L'enchaînement droite-gauche-droite met à l'épreuve le système d'amortissement et la stabilité dynamique. Pour notre pilote, le véhicule passe ce test avec un résultat sensationnel : « La voiture fait tout ce que je lui demande. »

[+]
[+]

« J’ai vraiment les mêmes sensations qu’à bord d’une voiture de course. »

Dans le dangereux virage Loews, qui relie les portions les plus rapides et les plus lentes du circuit, la nouvelle boîte de vitesses Porsche Doppelkupplung (PDK) à 8 rapports révèle sa force en mode SPORT PLUS. La descente des rapports est réalisée en l'espace de quelques millisecondes, sans rupture de couple perceptible. Même la pédale de frein procure une sensation agréable. « La puissance de freinage est impressionnante et extrêmement précise. Et en même temps, le véhicule se recharge pendant le freinage. »

Ensuite vient le virage à droite Parabolica de Monza, qui est plus qu'un virage à vitesse moyenne avec un large rayon pour Brendon. Cette courbe à 180 degrés se caractérise par une vitesse rapide en virage et une forte accélération transversale. « Une excellente occasion de tester l'adhérence mécanique et l'interaction entre direction et pédale d'accélérateur. » La conclusion de Brendon : l'expérience de l'harmonie parfaite entre l'homme et la machine et de la nouvelle Panamera 4 E-Hybrid dans des situations de conduite absolument extrêmes.

« L'efficience n'en fait pas un véhicule ennuyeux : la nouvelle technologie hybride rend les sensations de conduite encore plus excitantes ! »

Brendon Hartley

Porsche Le secret est dans le mélange : l'histoire d'une réussite
Le secret est dans le mélange : l'histoire d'une réussite
Porsche 3,4 secondes
3,4 secondes
E-Performance "Mission"
Mission
Porsche 6 faits relatifs à Porsche E-Performance
6 faits relatifs à Porsche E-Performance

Consommation/Émissions

Panamera 4 E-Hybrid
2,7 – 2,6
l/100 km
62 – 60
g/km
TBA